Mon parcours

Un peu de bla-bla pour presque tout savoir

Coucou les filles !

J’espère que vous allez bien. Vous me l’avez souvent, souvent, souvent … demandé alors voici l’article qui vous résumera les points importants de mon parcours sur Insta mais aussi un peu avant !

 

Rapidement, pour celles qui sont nouvelles et qui ne le savent pas avant de faire d’Instagram mon métier principal, j’étais coiffeuse pendant 7 ans. En campagne, en ville, en galerie marchande et occupant différents postes. Il y a plus d’un an et demi j’ai estimé avoir fait le tour de ce métier qui ne me passionnait plus comme avant et qui était même devenu un calvaire au quotidien.

Depuis 2009 je tenais un facebook mode – vide dressing , tout a commencé en même temps que mon apprentissage en coiffure, quand je suis partie de chez mes parents à 17 ans pour prendre mon premier appart’ à la campagne près de mon premier boulot, objectif C.A.P.

Là-bas il fallait bien s’occuper, une semaine sur deux j’étais seule dans ce coin paumé appelé Vihiers (49) pour celles qui connaissent, et c’est là que j’ai commencé à faire des photos, le portable posé sur des boites empilées ,elles-même posées sur une commode – absence de trépied oblige – , bref, c’est là-bas que j’ai commencé à poster et publier mes achats & looks sur FB.

À l’époque le concept vous plaisait pas mal, en y repensant c’était drôle les albums, les mises en scène, les vêtements posés sur le lit avec les étiquettes pour vous montrer ce qu’on appelle aujourd’hui un « haul » en vidéo.

*Désolé pour la qualité médiocre des photos mais ce sont des screens de l’époque.

 

Bref, C.A.P + B.P coiffure en poche, et après quelques mois à bosser dans la région de Saumur d’où je suis originaire, j’ai pris la décision de venir vivre à Nantes, et c’est là que l’aventure Instagram a commencé : poussée par quelques copines de l’époque je me suis inscrite sur cette nouvelle plate-forme sous le nom de @rdv_mode puis @sand_dly et la suite vous la devinez.. Tout a évolué très vite ! En un peu près 4 ans.

Le cap que j’ai le plus attendu était les 10K, je trouvais ça dingue d’avoir 10 000 personnes sur un profil alors avoir 50 ou 100K voir plus me paraissait inaccessible. Mais il ne faut jamais oublier que ce n’est qu’un chiffre, et qu’internet n’est pas la vraie vie.

Vous me demandez souvent comment mon compte a été propulsé ? Au début d’insta quand ce n’était pas encore devenu « à la mode » de partager des comptes , je le faisais une fois par semaine, le week-end.

Avec d’autres blogueuses/Instagrameuses nous nous échangions nos photos respectives pour en faire un post qu’on laissait une soirée, une journée ou deux..  Je pense bien sûr que ça m’a aidée mais ensuite tout s’est fait tout seul : je n’ai jamais dit « Je veux devenir blogueuse/ instagrammeuse, comment on fait ? » ni même procédé à ces nouveaux recours d’achats de followers, à quoi bon.. Certes, j’espérais augmenter cette communauté quotidiennement mais sans but précis, juste parce que ça me plaisait de voir du monde suivre mon quotidien, interagir avec mes publications et aussi parce que j’aime me donner des challenges.

 

Ma toute première collaboration a été Boutique Aktuel en 2015, je ne sais plus combien j’avais d’abonnés à cette époque mais moins de 10K pour sûr ! Je me souviens très bien du message de Kim que j’ai eu pour savoir si ça m’intéressais de recevoir un colis en échange de quelques photos sur mon profil, mon aventure prenait un nouveau tournant ! Ensuite c’est une chaîne sans fin, si votre profil plaît, qu’une marque vous fait confiance, une autre va le voir et tenter à son tour et ainsi de suite.. À vous de garder une éthique et ne pas collaborer avec tout le monde et n’importe qui.

Je pars du principe que pour des raisons de confiance entre vous et moi, si je vous présente un produit c’est que premièrement je l’ai testé, et qu’il me plaît ! Et deuxièmement, si je vous ai par exemple présenté ma montre « Cluse » que j’adore, le mois d’après je ne vais pas accepter un contrat avec la concurrence sous prétexte d’être mieux payée ou d’avoir une montre de plus ! Le respect et la cohérence envers vous avant tout.

 

Le déclic de laisser tomber la coiffure n’est pas si vieux c’était en Mars 2016 quand j’ai commencé à saturer pleinement des clients, du salon… J’ai réfléchis – un peu– car je laissais tout de même tomber un C.D.I, et de nos jours on est tous conscients que ce n’est pas facile à avoir. Mais j’en avais ras le bol l’année précédente j’avais déjà fais un burn out .. Je ne voulais pas retomber si bas. J’ai donc pris des renseignements à droite, à gauche, accumulé beaucoup d’infos et j’ai lancé la procédure de rupture conventionnelle avec le salon.

 

Je me suis laissée deux/trois mois de chômage et de réflexion avant d’être sûre et certaine que la décision que j’allais prendre serait la bonne.

Parce que oui bosser de sa passion et pour soi-même c’est génial et je le souhaite à tout le monde, vraiment mais ne croyez pas que c’est si simple.. Il y a tout un envers de décor et de charges que bien entendu vous ne voyez pas sur insta.

C’est quand on m’a proposé mon premier contrat rémunéré et que la marque m’a demandé une facture « Hein, quoi, pardon ? Une facture de quoi ? » que je me suis dit qu’il était temps que je mettes en place mon statut d’auto-entrepreneur. Je n’y connaissais absolument rien jusqu’à présent je connaissais les collaborations « produits contre photos » mais je ne pensais pas que moi je pouvais monétiser mes photos.. Certaines l’avait bien comprit depuis longtemps me direz-vous.

Il faut savoir qu’avec mon statut d’auto entrepreneur sur une somme que j’ai acquise j’en reverse 23% pour le R.S.I, selon moi avec les conditions de ce statut si vous projetez de gagner en dessous de 70 000€ c’est le statut le plus simple pour démarrer son activité.

Connaître mon salaire est une question qui revient fréquemment mais comme ici en France ou sur les réseaux sociaux je pense que malheureusement la réussite déplaît je continuerais à me taire sur ce sujet. Mais oui je gagne bien ma vie suffisamment pour ne pas regretter mon ancien métier, pour payer mes factures, mettre de côté et gâter mes proches par contre je ne compte plus mes heures. Vivre d’Instagram c’est aussi ne plus avoir de jours de repos bien définis, être sur-connectée devant son pc ou portable : à traiter les mails, à gérer certaines fois la pression des marques, à refaire les previews qui ne vont pas ( photo faite en amont pour que la marque puisse valider –ou pas-). Je n’ai pas non plus de visibilité sur l’avenir, peut-être qu’Instagram se cassera la figure bientôt, sera remplacé par autre chose qui sait.. En attendant je ne me pose pas de questions car j’aurais kiffé pleinement mon aventure, mes projets et ça sera l’ouverture vers de nouveaux horizons. Une chose est sûre je ne veux plus de patron au-dessus de moi Ahah !

Et la question «  Comment devenir influenceuse ? » Tout d’abord je déteste ce terme, le mot influencer a une connotation péjorative pour moi. Ce que je fais sur instagram c’est conseiller, proposer ou inspirer mais pas vous influencer ! Vous voyez la nuance ?

Et deuxièmement, je ne sais jamais quoi vous répondre à ça, non pas parce que je ne veux pas vous livrer mes «secrets» mais plutôt parce que je n’en ai pas.. Je peux seulement vous conseiller et vous dire ce qui est important selon moi :  dans un premier temps il faut définir plus ou moins votre thème, la ligne conductrice de votre Insta pour ne pas vous éparpiller : Food, voyage, fitness, lifestyle.. Bien entendu rien ne vous empêchera d’aborder tous les sujets mais je pense qu’un seul ou deux doit dominer. Dans mon cas, au fil du temps j’ai bien compris que mes publications ‹look › vous plaisait plus que les produits de beauté par exemple.

Il faut aussi soigner vos photos, qu’elles soient dans la même tonalité ( même filtres ou réglages) pour que ce soit joli à regarder – voir la rubrique  » Me découvrir » je parle des apps que j’utilise pour mes photos-  un profil fonctionne s’il vous ressemble ! 

Et surtout être régulière dans ses publications, ça ne sert à rien de poster 15 fois par jour si ensuite vous êtes absente 8 jours,  une ou deux fois grand max je pense mais quotidiennement, et pourquoi ne pas être attentive aux statistiques ? Vous savez ces fameuses courbes qui vous donne une idée sur l’heure à laquelle votre profil est le plus visité ou non.. 

Si vous avez d’autres questions qui vous passent par la tête n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

xx

Vos commentaires

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  1. Shiguine :    

    Félicitations pour ton audace et pour ton évolution… Et ce n’est que le début d’une belle aventure… Merci

    • sandy :    

      Merci Sandrine c’est très gentil 🙂

  2. Margauxx :    

    Coucou Sandy. Juste pour te dire ; ne change pas , tu en a certainement pas l’intention tu me diras, mais oui reste comme tu es . Je te suis tous les jours , j’admire ce que tu fais , la fille que tu es .. Ton parcours donne vraiment envie. Tu es simple et sincère c est un réel plaisir de s’inspirer de toi. Continue comme ça.. Tu es géniale 😍

    • sandy :    

      Merci beaucoup Margaux pour ton message ! Ca fait plaisir à lire, promis je ne changerais pas xx

  3. Morgane-amb :    

    Coucou Sandy, déjà bravo pour ton parcours. Il a dû te falloir un peu de courage pour lâcher un CDI tout de même. Mais c’était aussi pour une vie meilleure peut être. Faire quelque chose où tu te sentes mieux dans ta vie. J’aime vraiment beaucoup ton compte Insta et puis bien sûr ton blog. Merci de nous faire partager tout ça, tes bons plans, tes photos, tes tenues…. continues comme ça tu es au top vraiment. Je t’adore 😍🧡 tu es naturelle et simple, merci pour tout.

    • sandy :    

      Merci Morgane pour ce message, tu es adorable. Bisous à toi

  4. marielili :    

    3 mots : Bravo, c’est génial et continue comme ça ! Je t’ai découvert par hasard sur Instagram il y a deux ans je pense, et plus les jours passent et plus j’aime ton travail, ce que tu fais et ta personnalité ! Tu es simple et naturelle, et ça fait du bien ! Et j’aime voir tes repas Mcdo !! Ahah détail sans importance, mais j’en ai tellement marre de voir des brocolis farcis sur mon Instagram 😀 Continue comme ça, t’es au top Sandy. (Une fidèle lectrice de Montréal.)

    • sandy :    

      Ahah ! Merci beaucoup pour ton commentaire c’est adorable 🙂
      PS : si un jour tu vois des brocolis sur mon instagram c’est surement que je me suis fait kidnappée et que je passe le message discrètement! Mdr xx

  5. Caroline :    

    C’est tellement ouf à lire!! 🙂 on a déjà discuté quelques fois sur Insta (c_arolinec). Je te suis depuis septembre 2014, tu es là toute première instagrammeuse que j’ai découverte et suivie, j’ai découvert le concept à travers toi si je peux dire ainsi. Je me souviens de tes looks, à l’epoque tu portais des talons tout le temps, comme tu l’as dit il y a quelques jours tu ne jurais que par Zara, tu bossais encore dans la coiffure. Je me souviens du salon où tu devais porter exclusivement du noir, des 34vs42, de la signature de ton CDI, de ta paire Adidas Rita Ora, de ton burn-out (beaucoup moins drôle évidemment, mais je me souviens de cette période où tu es partie quelques temps loin de Nantes car tu avais besoin de déconnecter), de tes cheveux courts etc etc! Pour l’anecdote là toute première commande que j´ai passée en ligne, chez Zara d’ailleurs, est suite à l´un de tes post. C’etait un pull beige à maille fragile avec des paillettes et un voile en dessous qui revenait sur les cuisses :p
    J’ai encore quelques pièces qui viennent de toi! Depuis on est vraiment entré dans l’ère des blogueurs/instagrammeurs (le terme influencer me dérange vraiment, je n’aime pas qu’on nous associe à des moutons), mais tu resteras toujours la toute première 🙂
    Je t’ecris un petit roman, je crois que tu auras compris que je suis heureuse que tub aies lancé ce blog
    Bisous de Belgique <3

    • sandy :    

      🙂

    • sandy :    

      Coucou Caroline,
      Merci beaucoup pour ce message tu es adorable, ça me touche vraiment de lire ton texte car ça me montre que tu es là depuis un moment !! 🙂
      Alors vraiment un GRAND merci. Plein de coeurs xx

  6. Mathilde.Al :    

    Sandy, je souhaitais te dire un grand BRAVO !!
    Tu es l’une des « instagrammeuse » que j’en suis le plus, et depuis le plus longtemps. Tu peux être fière de toi, de ce que tu es devenue, de ce que tu as fait jusqu’ici.
    En tout cas moi je le suis pour toi 😁
    Tu es une personne exceptionnelle ! Merci pour ce blog, merci de rester toi !
    Ton blog te ressemble tellement, épuré, organisé et je me passes de compliments ☺️
    En tout cas, continues comme ça, tu es sublime et un réel modèle pour moi ! Et comme tu nous le dis si souvent : Xoxo 💋 

    • sandy :    

      Merci Mathilde, d’avoir prit le temps de m’écrire et de regarder mon blog ! 🙂
      #love xx

  7. Geraldine_hermann :    

    Woow quel parcours ! J’adore 😍 et ton blog est 🤩 🤩🤩

  8. Maite :    

    Avant de te dire que le blog est magnifique j’ai envie de dire : PUTAIN il était temps !!!!! J’adore !! C’est en lisant ton parcours que je me suis rendue compte que je te suis depuis déjà 5 ans 😲😲😲 le temps passe si vite et je me souviens bien sûr tes OOTD sans trépied 🤣🤣 et je pense qu’un Bravo s’impose ! Félicitations pour ton parcours
    PS : en voyant cette ancienne photo, je peux t’assurer que tu es bien plus rayonnante avec un royal de luxe en plus dans les fesses 😂😂😍😍

    • sandy :    

      Aha ! Ouais il était temps mais je n’avais pas envie de le lancer pour rien :X
      Merci pour ton message et merci d’être là depuis si longtemps.
      PS: Un royal dans chaque fesse, BIM ! xx

Vous aimerez aussi